Cendrillon au Palais des Beaux-Arts

Ce samedi 17 et dimanche 18 mars se jouait, au PBA, Cendrillon de Joël Pommerat.

 Joël Pommerat aime confronter les gens ordinaires à des situations extraordinaires, comme dans les contes pour enfants. Il était évident qu’un jour, outre les pièces qui ont fait son succès, il allait réécrire, dénuder et actualiser des histoires qui ont forgé notre imaginaire depuis l’enfance.

Après Le Petit chaperon rouge, Pinocchio, c’est un autre de ces contes de la tradition populaire dont il s’empare pour mieux le sublimer : Cendrillon. Le carrosse est avancé, ne reste plus qu’à prendre place.

 Les jeunes du Conseil Consultatif des jeunes de Charleroi y ont assisté et nous délivrent leur avis :

« Très belle mise en scène,beaux effets spéciaux notamment avec la maison en verre,très beau décor sauf un peu lourd au niveau du changement de décor. Beau scénario et belle modernisation Rréférence à la jeunesse,on y voit des sujets d’actualité comme par exemple la corruption,la méchanceté,le désespoir. Seul inconvénient, c’est beaucoup trop chargé, ils veulent beaucoup époustoufler la salle. A part ce détail, le jury du festival était comblé. »