Gianni Motti « Swap »

Les œuvres de Gianni Motti échappent aux traditionnelles catégories de l’histoire de l’art : elles ne sont que très rarement des objets, elles ne relèvent pas vraiment de la performance au sens strict du terme. Il s’agit plutôt d’une succession d’interventions ponctuelles, opérées dans le monde artistique, mai saussi dans les milieux politiques, sportifs, économiques ou scientifiques et souvent relayées par les médias.

C’est ainsi que Gianni Motti s’est un jour glissé à une assemblée de l’ONU. Un autre fois, il s’est présenté à l’élection présidentielle américaine. A Roland Garros, en 2004, lors de la visite de G.W. Bush, il s’est glissé dans les tribunes d’honneur, face aux caméras, le visage dissimulé sous un sac évoquant les prisonniers d’Abou Ghraib.

Il privilégie des canaux de diffusion extérieurs à l’art qui relaient ses actions : journaux, séquences radiophoniques ou télévisuelles, cartes postales, actes officiel etc. Ces différents supports constituent alors les « traces » de ses actions, permettant leur (re)connaissance et leur intégration, sous forme d’objets cette fois, dans le milieu de l’art.

Lorsqu’il est invité pour une exposition solo, Gianni Motti privilégie ce qu’il appelle un « geste » : faire de l’exposition une intervention unique et forte qui perturbe les habitudes des visiteurs.

Il est important de comprendre que les « gestes » de Gianni Motti ne sont jamais gratuits. Ses expositions ne sont jamais de la provocation pour le plaisir de la provocation. Au contraire, elles sont toujours l’occasion de pointer un doigt critique sur certaines situations du monde contemporain. Pour l’exposition du B.P.S. 22, Gianni Motti a décidé de traîter un sujet qui le perturbe beaucoup : la crise financière internationale. D’où le titre « swap » qui désigne des échanges complexes de flux financier entre deux institutions financières. C’est pas des opérations de ce type que la banque américaine Goldman Sachs aurait « maquillé » la dette de la Grèce pour permettre à ce pays d’entrer dans la zone euro.

Deux œuvres seront également présentées : « Funds Show »(grande installation vidéo montrant une galerie vide qui se couvre progressivement de billets de 10 euros virevoltant dans l’air, avant de recouvrir le sol » et « Gianni Motti Assistant »

Exposition du 24 mars au 27 mai 2012 du mercredi au dimanche de 12 à 18h.

Au B.P.S. 22