In vitrine

Au Théâtre de l’Ancre, se jouait, ce jeudi 3 et vendredi 4 mars « In Vitrine ».

Avec « In Vitrine », le Collectif Rien de Spécial interroge de manière inédite et insolite le quotidien et la banalité de ces moments de fête que nous connaissons tous. Ceux qui en disent tellement sur ce que nous sommes et sur ce que nous montrons aux autres. En chahutant les codes du théâtre, il se saisissent de la scène comme d’un miroir déformant. Attention les yeux ! 

Les jeunes du Conseil Consultatif des jeunes de Charleroi (CCJC) nous livrent leurs avis :  » Nous avons assisté à une pièce qui nous a, à peu près, tous marqué. Dans un premier temps, il s’agit d’une petite partie de plaisir. Dans un second temps, c’est une vraie pièce de théâtre qui mène à la réflexion. Les auteurs ne nous donnent aucun indice, chacun est libre de penser ce qu’il veut. Un jeune a même cité : « C’est une pièce inhabituelle, nous ne pensions pas assister à cela ». Nous en faisions partie. En effet, nous sommes tous invités à la fête d’Alice, nous avons tous chanté un bon anniversaire, nous avons fait des photos, nous avons chanté un karaoké et nous avons eu des interactions avec les acteurs. Tout était écrit sur un écran, il fallait suivre au pied de la lettre le programme donné. Nous avions vraiment l’impression d’y être. C’était une chouette expérience. La pièce décrit la vie actuelle. L’exagération des acteurs a parfois lassé certains d’entre nous, qui sur le coup, à chaud, n’ont pas vraiment compris le rapprochement avec les effets créés.«